« Le claveciniste a encore confirmé la qualité de son travail en offrant une intéressante vision d'ensemble de cette longue suite dont les contrastes étaient rendus par un choix intelligent des tempi et des articulations »
Dernières nouvelles d'Alsace

Biographie

Jean-Francois Gauthier, claveciniste, organiste, chef d'orchestre

Photo : Monic Richard

Le jeu de Jean-François Gauthier a été salué pour l’unité et la vivacité de ses interprétations, dominées par un juste équilibre entre technique et musicalité. Il s’est fait entendre en récitals ou comme continuiste recherché dans de nombreux ensembles de musique de chambre et d’orchestres symphoniques. Établi à Montréal, il fonde en 1996 les Chambristes de Ville-Marie, une formation à géométrie variable réunissant d’excellents instrumentistes canadiens qui se consacre à faire rayonner le répertoire de la musique de chambre vocale. Sous sa direction, l’enregistrement des « Motets pour soprano » de Vivaldi a obtenu les éloges de la presse internationale et a été finaliste aux prix Juno à l’ADISQ et aux prix Opus. La revue française Diapason le retenait parmi ses enregistrements essentiels pour aimer Vivaldi, soulignant, entre autres, l’interprétation du motet « Laudate pueri Dominum » RV. 600 qui n’avait encore fait l’objet d’aucun enregistrement. Sur disques compacts, en plus des Motets pour soprano sur étiquette Analekta, il a participé à plusieurs enregistrements, dont « Italiana » avec l’Ensemble Amati, de la nouvelle musique canadienne avec l’Ensemble contemporain de Montréal et des concertos de Vivaldi avec I Musici de Montréal.

Comme directeur musical, Jean-François Gauthier a dirigé des projets destinés au concert ou à la radio d’Espace Musique. Parmi ceux-ci, mentionnons le radio concert « Masque élisabéthain » avec la soprano Karina Gauvin, un théâtre musical élaboré à partir des opéras « King Arthur » et « The Fairy Queen » de Henry Purcell intégrant une mise en scène de Guy Beausoleil avec des événements multimédias. Mentionnons également la soirée Virginia Parker du Festival de musique de chambre de Ste-Pétronille, finaliste dans la catégorie Concert de l’année – Québec aux prix Opus 2003-2004. Très animé par la musique vocale et le chant choral, il travaille comme répétiteur spécialisé dans les répertoires baroque et classique pour des chanteurs de réputation internationale, pour le Conservatoire de musique de Montréal, le théâtre Jean Duceppe et le prestigieux Festival de Hollande (Pays-Bas).

Assistant-organiste à la paroisse Notre-Dame de Grâce de Montréal à partir de 1980, il succède à Paul Doyon comme titulaire des ces grandes orgues à la mort de celui-ci, en 1986. Il occupera ce poste jusqu’en octobre 2004, au moment où il devient organiste et chef de choeur attitré à l’Église anglicane St George, à Ste-Anne de Bellevue.

Jean-François Gauthier est né Québec au Canada. Après avoir étudié le piano à l’école Vincent d’Indy et au collège Marguerite Bourgeoys, il s’enthousiasme pour le clavecin et entre au Conservatoire de musique de Montréal. Il termine ses études avec l’obtention du diplôme Concours (Maîtrise) en clavecin, en direction d’orchestre, en harmonie, en contrepoint et en fugue. Il obtient alors une bourse du Ministère de l’Éducation et des sciences des Pays-Bas grâce à laquelle il étudiera deux années au Conservatoire Sweelinck d’Amsterdam avec l’éminent Ton Koopman. Durant cette période, il aura l’opportunité d’approfondir le clavecin, l’orgue et l’interprétation de la musique baroque selon les pratiques historiques.